Les planètes sont animées chacune d’un mouvement cyclique continu, et comme ces mouvements sont différents, les distances qui les séparent varient.

L’Astrologue mesure ces distances par les angles que ces planètes vues de la Terre, forment entre elles. Ce sont ces mesures qu’on appelle »aspects astrologiques ». Comme je l’ai déjà expliqué, dans ces lignes, tout, dans notre univers est un assemblage de molécules en vibration. Qui dit vibration, dit émission d’ondes, donc, chaque planète tournant autour du Soleil possède sa vibration propre et émet des ondes, lesquelles exercent une action sur tous les corps environnants, et réciproquement. C’est l’aspect astrologique, qui définit si la vibration est positive ou négative (comme le plus et le moins en électricité).

Par conséquent, chaque aspect possède une valeur qui lui est propre. Les cinq aspects les plus utilisés sont appelés aspects majeurs. Ils exercent des effets sur notre caractère, notre comportement et notre devenir. J’ai pu constater, au bout de vingt-cinq années d’astrologie qu’un aspect positif n’est pas forcément bénéfique et qu’un aspect négatif, pas obligatoirement maléfique. Cela dépend des planètes qui les composent, ainsi que des signes et des maisons dans lesquels ils se produisent. Et surtout, surtout, cela dépend de l’ensemble du thème car un bon Astrologue se doit de pratiquer une Astrologie Holistique, c’est-à-dire Globale.

En effet, chaque détail d’une carte du ciel est interdépendant de tous les autres. Rien n’est à prendre de manière isolée. C’est pour cela, qu’en général, l’Astrologie paraît être très compliquée: il faut prendre en considération une infinitude de petits détails et les assembler tout en en faisant la synthèse.